Skip navigation Skip navigation Skip to footer
Pour voir le contenu spécifique à votre emplacement, retournez dans le pays ou la région correspondant à votre emplacement.

Comment l’utilisation d’un foyer ou d’un poêle à bois peut affecter la qualité de l’air intérieur

  • mars 26, 2019
  • Écrit par: TruSens

Air quality around your fireplace

Quoi de plus agréable que de se réchauffer devant un feu de cheminée quand une tempête de neige fait rage dehors? Bien que la chaleur et l’odeur du feu soient relaxantes, vous ne vous rendez peut-être pas compte que la fumée de feu de bois peut avoir des effets nocifs sur la santé.

Plus de 27 millions de logements aux États-Unis sont équipés d’un foyer alimenté au bois. D’après le département des Services sanitaires de Contra Costa (Californie), près de 70 % des émanations de fumée des cheminées se retrouvent dans les résidences voisines. Les minuscules particules de fumée de bois s’infiltrent même par les portes et les fenêtres hermétiquement fermées. Même si vous n’avez pas de foyer dans votre maison, la qualité de l’air intérieur peut être affectée par les foyers de vos voisins.

Les foyers et les poêles à bois rejettent des polluants dans l’air que vous respirez, comme par exemple des particules qui pourraient nuire à la qualité de l’air intérieur et avoir un effet négatif sur les personnes asthmatiques ou allergiques.

Compte tenu du potentiel de polluants nocifs émis par des sources de chaleur telles que les cheminées, il peut être utile d'utiliser un purificateur d'air avec un moniteur de qualité de l'air distinct qui mesure la qualité de l'air dans la pièce. Les purificateurs d'air TruSens avec un moniteur de qualité de l'air à distance SensorPod mesurent les particules polluantes dans votre pièce et le purificateur réagit en conséquence aux conditions changeantes de la qualité de l'air. TruSens comprend un filtre à 360 degrés DuPont™ et une lumière UV-C pour éliminer les polluants nocifs et fournir un air plus propre.